Harvey Mansfield, « La virilité vulgaire de Donald Trump », (...)

Shutdown(s). Une brève histoire constitutionnelle et (...)

George Washington. Lettre à Richard Peters du 7 septembre (...)

Livraison. Le nouveau nationalisme, le nouvel américanisme. (...)

Discours sur l’état de l’Union. Pas de pompe et peu (...)

Shutdown(s). Une brève histoire constitutionnelle et politique.

L’affrontement du président américain Donald Trump avec les démocrates à propos du mur frontalier avec le Mexique a entraîné la fermeture du gouvernement la plus longue de l’histoire, soit près de 35 jours. Compte tenu de la perspective d’un deuxième shutdown, posons-nous la question suivante : comment les shutdowns fonctionnent-ils en Amérique, pourquoi se produisent-elles et à quand remonte le premier ? Ici, l’historien Adam IP Smith explique pourquoi blâmer la séparation des pouvoirs entre l’exécutif et le Congrès, également appelée principe des « freins et (des) contrepoids », et avertit que la situation pourrait devoir s’aggraver avant de s’améliorer…

Comme tant d’autres choses, tout est de la faute des pères fondateurs. Ils pensaient être terriblement habiles dans l’intégration de la séparation des pouvoirs dans leur Constitution. L’exécutif (c’est-à-dire le président) est élu séparément de la législature (les deux chambres du Congrès), qui élabore les lois. Et le pouvoir judiciaire (dont l’organe suprême est la Cour suprême) est composé de telle sorte que ses juges, une fois en poste, sont censés être protégés de toute ingérence de l’une ou l’autre des deux autres branches. Les pères fondateurs pensaient que, contrairement à un monarque britannique, un président américain serait restreint par le Congrès ̶ étant admis qu’aucune forme de contrainte n’était réputée plus puissante que celle de pouvoir contrôler l’argent. Seul le Congrès pouvait générer des recettes et seul le Congrès pouvait autoriser les dépenses. Ainsi, les ailes d’un futur exécutif tyrannique seraient fermement coupées. Lire la suite

Mentions légales | Conception et réalisation: Lucien Castex | Plan du site | Accès restreint