Francophonie. Speaking Frankly ; Parlez-vous français ? But (...)

Georges Clemenceau et l’Amérique

Philip Roth et Nous (Français).

L’Écrivain Noir Américain amoureux de la France (Ta-Nehisi (...)

Régis Debray et l’Amérique

Philip Roth et Nous (Français).

Philip Roth entre dans La Pléiade. C’est très pratique. Pour des vacances calmes. Un intéressant papier en ligne du Washington Post pose une excellente question : pourquoi diable Philip Roth est-il à ce point vénéré par des lecteurs (Français) qui ne comprennent rien à la judéité en général (ils confondent constamment la judéité et le judaïsme) et à la judéité américaine en particulier, celle qui caractérise l’oeuvre de Roth ? Pourquoi diable Philip Roth est-il à ce point vénéré par des lecteurs (Français) qui n’ont vu dans La Tache (The Human Stain) qu’une « histoire de racisme » en Amérique ? Pourquoi Philip Roth entre-t-il au panthéon littéraire français avec le passe-droit qui consiste pour lui à ne pas pouvoir se prévaloir de quelque pedigree en francité, comme ces autres écrivains Américains qui ont vécu en France ? Ici, le papier du Washington Post est incomplet : ces écrivains Américains, qui ont vécu en France, ont rarement écrit ou considéré le fait français dans leur oeuvre. C’est par une illusion rétrospective et curieuse qu’après les Attentats de Paris, des milliers de Français se sont rués sur Paris est une fête d’Hemingway.

Lire cette interview de Josée Kamoun, traductrice française de Philip Roth, à laquelle l’écrivain doit considérablement.

1er novembre 2017

Mentions légales | Conception et réalisation: Lucien Castex | Plan du site | Accès restreint