Négrophobie et racialisme noirs : William Hannibal (...)

Avertissement.

Livre : Blancs mais... Noirs. Le passing, une mascarade (...)

Haro sur la presse. Le précédent Theodore Roosevelt (The (...)

Livre. Ijeoma Oluo, “So You Want to Talk About Race”, Seal (...)

I Am A Man. Photographies et lutte pour les droits civiques dans le Sud des Etats-Unis, 1960-1970. Exposition : Pavillon populaire, Montpellier. Jusqu’au 6 janvier 2019.

L’exposition « I am a Man. Photographies et luttes pour les droits civiques dans le Sud des États-Unis, 1960-1970 » proposera un large éventail de photographies d’amateurs, de photojournalistes régionaux ou de photographes de renommée internationale. Ensemble, ils offrent un récit visuel saisissant de la manière avec laquelle le Mouvement des Droits Civiques a évolué dans le Sud des États-Unis pendant la décennie 1960-1970, traversant des périodes dramatiques et violentes. Leurs images éclairent par ailleurs l’intégration du mouvement dans la vie quotidienne du Sud.

De nombreux événements clés ont été immortalisés : l’admission de James Meredith à l’Université du Mississippi, les rassemblements du Ku Klux Klan en Caroline du Nord, la marche pour Selma en Alabama, la grève des éboueurs de Memphis, les funérailles de Martin Luther King, le convoi de Mulets (convoi funéraire de Martin Luther King après son assassinat) et la marche pour les pauvres sur Washington…

Ces photographies, dont beaucoup présentées dans cette exposition sont totalement inédites, prises il y a cinquante ans, s’avèrent toujours aussi pertinentes ; elles nous rappellent les sacrifices courageux pour garantir les droits civiques des Noirs Américains.

William Ferris, Commissaire d’exposition

William Reynold Ferris est né et a grandi dans l’État américain du Mississippi. Issu d’une famille antiségrégationniste, il s’intéresse dès son adolescence à la communauté afro-américaine et en recueille les témoignages par le biais d’enregistrements et de photographies. Il s’engage en 1964 dans le mouvement des droits civiques.

Diplômé en littérature anglaise ainsi qu’en folklore, William Ferris suit un brillant parcours universitaire qui l’amène au poste de professeur d’étude de culture américaine et afro-américaine à l’université Yale. Il enseigne ensuite le folklore et l’anthropologie à l’université d’Oxford, Mississippi puis devient professeur d’histoire et senior associate director du Center for the Study of the American South à l’université de Caroline du Nord à Chapel Hill. En 1989, il dirige avec Charles Reagan Wilson, la rédaction de l’Encyclopedia of Southern Culture qui est nommée pour le Prix Pulitzer.

Le président américain Bill Clinton choisit William Ferris en 1997 pour diriger, à la Maison Blanche, le National Endowment for the Humanities (NEH), véritable ministère de la Culture américain, poste qu’il conservera jusqu’en 2001.

Source : Relations Média.

Manifestant en deuil au King Memorial Service, 1968. © Bob Adelman.

Réunion du Ku Klux Klan à Morganton, 4 août 1965. © Don Sturkey.

I Am A Man by Pascal Mbongo on Scribd

Mentions légales | Conception et réalisation: Lucien Castex | Plan du site | Accès restreint